Jan. 13, 1978

Publications : Doctrine

PÉRELMAN, Chaïm🕴🏿

📗Logique juridique. Nouvelle rhétorique

â–ş RĂ©fĂ©rence complète : : Ch. PĂ©relman, Logique juridique. Nouvelle rhĂ©torique, 2ième Ă©d., coll. "MĂ©thodes du droit", Dalloz, Paris, 1978, 184 p.

____

 

Lire l'introduction

____

â–ş PrĂ©sentation de l'ouvrage : Dans cet ouvrage, ChaĂŻm PĂ©relman, qui fonda le Centre de Logique de Bruxelles, rĂ©sume toute sa thĂ©orie de l'argumentation, qu'il avait explicitĂ©e dans de nombreux ouvrages prĂ©cĂ©dents.

Il étudie les différentes théories relatives au raisonnement judiciaire, surtout en droit continental depuis le Code Napoléon. Il y montre que le respect de la lettre de la loi et de la volonté du législateur y prédomine. A cela, s'ajoute un mouvement de logique formelle qui conforte le modèle du syllogisme juridictionnel, posant en premier la loi.

L'auteur rĂ©cuse cette conception d'ensemble, parce que, formelle et lĂ©galiste, elle est indiffĂ©rente au jugement de valeur et au "juste". 

Il propose bien plutĂ´t une "nouvelle rhĂ©torique", s'appuyant principalement sur les travaux d'Aristote, et achève ainsi ses propres travaux sur l'argumentation d'une façon gĂ©nĂ©rale et sur le droit d'une façon plus particulière.

Le juge devient alors le personnage-clé, qui écoute les deux parties et fait la balance entre les deux argumentations que chacune propose pour faire triompher sa cause. Le juge fait ainsi, par son jugement, oeuvre de logique mais aussi oeuvre de justice.

Le critère de rationalité, que les lecteurs de Perelman retiendront comme étant l'acquis le plus original de la pensée de celui-ci, est "l'auditoire". En effet, le jugement motivé, justifié ainsi dans sa rationalité, s'adresse à un premier auditoire, constituée par les parties, puis par les groupes sociaux que celles-ci représentes, puis à "l'auditoire universelle" qui s'assimile à la Raison elle-même.

 

Cette thĂ©orie pĂ©relmanienne de la Nouvelle rhĂ©torique  a eu beaucoup de rĂ©percussion, en ce qu'elle anticipe le rĂ´le premier du juge, en ce qu'elle exprime le souci de rĂ©concilier l'exigence formelle  de lĂ©galitĂ© et l'exigence substantielle de justice.  

____

 

Pour une prĂ©sentation par ailleurs, voir FRISON-ROCHE, Marie-Anne, La rhĂ©torique juridique

your comment