30 novembre 2017

Publications

ūüďĚLa disparition de la distinction de jure entre la personne et les choses : gain fabuleux, gain catastrophique

par Marie-Anne Frison-Roche

R√©f√©rence compl√®te : FRISON-ROCHE, M.-A., La disparition de la distinction de jure entre la personne et les choses : gain fabuleux, gain catastrophique, in Recueil Dalloz, n¬į41, 30 novembre 2017, pp. 2386-2389.

 

Les robots se pr√©sentent comme des personnes, des syst√®mes juridiques leur conf√©rant ce statut. Des femmes se pr√©sentent comme des purs et simples moyens, r√©ification avalis√©e par certains. La cause est commune : les profits sans limite pour les concepteurs d'un march√© mondial o√Ļ des machines humano√Įdes offrent toutes prestations sans limite, notamment sexuelles, miroir du march√© des femmes, objets sexuels ou reproducteur (GPA). Cette √©volution juridique archa√Įque est bloqu√©e par la summa divisio entre la personne et les choses. Le Politique doit maintenir cette distinction qui n'est pas de fait mais "de droit".

 

Lire l'article.

 

Consulter le working paper ayant servi de base à l'article .

les commentaires sont désactivés pour cette fiche